Portraits, histoires vécues et témoignages de poilus liés à l’histoire de Saint-Denis.
« Poilu » est le nom donné aux soldats français de la Première Guerre mondiale.
« Poilu », dans le langage familier de l’époque, désigne un homme viril, courageux, et qui a « du poil au bon endroit ».
Les Archives municipales de Saint-Denis ont créé une base de données pour recenser les poilus dionysiens morts ou disparus.

 

distractions-dessin portaits de poilus Frédéric Duval La rue du Port au début du 20e siècle
Distractions de poilus Les poilus de Saint-Denis Frédéric Duval, archiviste et bibliothécaire Emile Ciret, tapissier rue du Port
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
Les frères Simon Jules Willame, un zouave belge Rapports journaliers du commandant de la compagnie cartes postales de poilus
Trois frères à la guerre Jules Willame, un zouave belge Un mystérieux cahier Cartes postales de poilus
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
Claude Pupier, officier proche du maréchal Foch les poilus bretons chiens au front Charles Poulbot, un PCDF chez Aster
L’officier-interprète Claude Pupier Les poilus bretons Chiens au front Charles Poulbot, un PCDF chez Aster
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
Louis Tabary Constant Loup Marcel Lamisse La cité Chatelain
Louis, le fils aîné adoré Constant Loup, un tout jeune métallo Marcel Lamisse, un « camarade » Jean Nigond, l’Auvergnat
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
Albert Richter Nicolas Pavloff Gabriel Philippe Alexandre Moreau
Albert Richter, le vieux professeur Constantin et Nicolas, deux bulgares de la Légion Gabriel Philippe, le fils du maire Alexandre Moreau, menuisier aux usines Pleyel
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
coeurdeuil_tissot grinschpoun_taslitzky 44 - Main frame les aviateurs pendant la première guerre mondiale
L’infinie tristesse d’une mère de soldat Salomon, mort pour la France, Henri, mort à Auschwitz Porte-bonheur Les aviateurs, des héros ?
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
affiche pour la mise en sursis d'appel des boulangers 005_quennehen_crop hopitaux_arriere parcours_crop
Les mobilisés spécialistes, des soldats aux usines André Quennehen, le pilote intrépide Hôpitaux de l’arrière Blessé !
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
AMSD93_82S_054_495_crop MPF Ernest Macken, mutilé volontaire ? amsd93_82s54_167_lecture_front
Football au front Non Morts pour la France ? Ernest François Macken, mutilé volontaire ? J’ai lu « Gaspard » mais je préfère « Le Feu » 
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
 
Cher filleul… Popote de poilu (1) : dans l’assiette Popote de poilu (2) : cuisiner au front  
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
____________________________
 

 >> Poursuivez vos recherches sur le portail d’archives en ligne.